Search

Le Cancer du sein touche encore un sur huit

février 02, 2015

Le Cancer du sein touche encore un sur huit

     
     
           
     
     

figure1-8

Comme nous fermons le mois d'octobre - mois de la sensibilisation du cancer du sein je veux ramener la dure réalité de cette statistique qui donne à réfléchir. Comme une survivante du cancer du sein de vingt ans, il est tout à fait étonnant pour moi que le ratio des personnes qui contractent le cancer du sein est toujours un sur huit ! C'est exactement où il était quand j'ai été diagnostiquée en août 1994. Je trouve étonnant de deux aspects différents. Ils sont tout simplement: « pourquoi ne pas le ratio plus élevé? » et « pourquoi est-ce encore très élevé? ». Pas une prémisse profonde pour l'écriture... mais je pense que vous comprendrez et apprécier la prémisse que vous lisez sur.

Tout d'abord, nous allons aborder ma question du « pourquoi n'est-il pas le ratio plus élevé ». Pendant de nombreuses années, le ratio de femmes ayant eu le cancer du sein par rapport aux femmes qui n'ont pas, a obtenu plus haut et plus haut. Les occurrences ont monté en flèche depuis que je suis né à l'époque j'ai été diagnostiquée en 1994. Il y a plusieurs raisons justifiées pour cet être le cas. Certains de ces motifs sont :

Le monde entier, nous avons commencé à manger plus d'aliments transformés et/ou chargés de l'hormone dans le milieu du XXe siècle.

Pendant la même période, plus de femmes ont été étant mis sur la thérapie de remplacement d'hormone puis jamais.

Nous avons été exposés à des toxines environnementales plus que jamais auparavant pendant les 40 premières années de ma vie.

La population, dans son ensemble, a été soumise à plus de cosmétiques et/ou de produits de soins personnels contenant des ingrédients ayant un effet oestrogénique.

Chacune de ces raisons signifiait que les personnes dans les pays industrialisés ont augmenté leurs niveaux de œstrogène « mauvais », ce qui les rend plus susceptibles d'obtenir un diagnostic de cancer du sein. Il est facile de comprendre pourquoi nous avons vu l'apparition du cancer du sein continuent d'affecter de plus en plus les femmes et hommes, pendant cette période.

Il semblerait que, puisque aucun des raisons précitées ont disparu, que le rapport serait beaucoup plus élevé qu'il y a vingt ans. (S'il vous plaît, ne pense pas un instant que je voudrais que ce soit le cas. Je suis extrêmement reconnaissant, qu'il n'est pas maintenant sept un ou un-à-six). Oui, il y a eu une bonne quantité d'aliments naturels et biologiques apparaissent sur les tablettes des épiceries. Il ya eu aussi des changements au sein de la communauté médicale au sujet de la question de savoir si certaines femmes devraient être mises sur la thérapie de remplacement d'hormone - mais, la plupart des femmes choisissent encore de suivre ce chemin si leur médecin le suggère. Vous pouvez acheter des produits de nettoyage qui ne sont pas toxiques ou faire votre propre des choses comme le vinaigre et le bicarbonate de soude. Et, il n'y a plus de produit de beauté, de sociétés de produits de soins peau qui mettent au point et fabrication de produits organiques et/ou « chimiquement sûrs »... Mais, la majorité de la population est encore tout à fait inconsciente de l'existence ou de l'usage de ces produits et ne vois aucune raison de faire de meilleurs choix.

Alors, pourquoi n'a pas le ratio obtenu plus élevé ? De mon point de vue, c'est le contraire de mon dernier commentaire. Beaucoup ont devenir informés et instruit et ont choisi de changer leur mode de vie d'une manière qui ils se sentent plus sains et salubres.

« Pourquoi est le ratio encore élevé? » est le revers d'une même médaille. Au risque de paraître redondant, manque d'information et d'éducation est une des raisons... mais, il ne peut pas être la seule raison. ET, avez-vous remarqué que, une fois « agés » maladie maintenant touche plus et plus, les femmes plus jeunes ? Lorsque j'ai été diagnostiquée à 40 (après avoir découvert mon premier morceau à 38 ans) il y a 20 ans j'étais considéré comme « jeune » pour contracter cette maladie. Qui malheureusement n'est plus le cas. Beaucoup plus de femmes sont obtenir diagnostiqués avec cette maladie dans la trentaine maintenant. C'est ce genre de statistiques qui me font aller chercher pour des raisons et des réponses.

Nous, comme les femmes occidentales, sommes exposés à une horde d'hormones dès son jeune âge. Il est presque impossible de trouver une femme avant la ménopause, vivant dans l'hémisphère occidental, qui n'est pas saturée d'oestrogène, sauf si elle a pris des mesures très précises pour réduire son exposition aux œstrogènes chargés des aliments et des produits.

J'ai déjà mentionné les cosmétiques et produits de soins personnels. Je considère ces le plus odieux des expositions car multiples de milliards de dollars sont dépensés chaque année la publicité de ces produits. Leur principal objectif est de convaincre toutes les femmes qu'ils ont besoin d'un autre produit de beauté à Emmenez ce dernier Ride. Beaucoup, sinon la plupart de ces produits contiennent des ingrédients qui sont des perturbateurs hormonaux potentiels.

Heureusement, j'ai déjà dit, beaucoup d'entre nous ont choisi de se tourner vers des produits de soins personnels plus sûrs, cosmétiques, aliments, produits de nettoyage et ainsi de suite. Mais, si vous avez déjà regardé Shark Tank (une de mes préférées) vous savez que l'une des raisons en cours requins ne pas investir dans des produits - même s'ils sont d'excellents produits, est le coût et l'effort nécessaire pour ré-éduquer les gens.

Nous sommes habitués à « la norme ». Malheureusement, cette norme peut être la chose maintenant le taux de cancer du sein de qui descendait.

Faites vos devoirs et renseignez-vous au sujet de tout ce que vous mettez sur vous, en vous et autour de vous. Vous n'avez pas besoin d'être paranoïaque à propos de ce que vous n'avez pas avoir le contrôle sur l'évolution - comme votre milieu de travail - mais, en faisant de nombreux simples, petits changements dans votre propre style de vie nous pouvons commencer à voir le ratio changer... et changer dans le bon sens.

Ne serait-il pas une bénédiction pour pouvoir dire un de chaque femme vingt obtient le cancer au sein de la prochaine décennie? ! Il faudra beaucoup de détermination de la part de ceux d'entre nous qui est informée et instruite à passer le mot. En outre, nous devons tous faire une décision simplement changer notre façon de vivre. Il n'est pas assez bon à savoir nous devrions changer : il exige que nous suivre à travers et faites-le ! Il ne sera pas facile, mais je crois que nous pouvons voir une grande réduction dans la survenue du cancer du sein.

Veuillez noter que j'ai dit « Je crois que nous pouvons voir une grande réduction dans la survenue du cancer du sein ». Cette maladie, comme pour la plupart des autres, n'est pas celui qui seront jamais complètement éradiqués. J'ai eu le privilège de siéger un forum avec un très bien connaître cancer expert (je suis triste à dire, j'ai oublié son nom). Il a expliqué que constitution de la personne seule veillera à ce que les maladies de toutes sortes sont toujours présents. Il a utilisé l'exemple de George Burns, qui a fait l'essentiel de tout mal santé-sage et a vécu à 100 et puis il ya ceux qui font la plupart tout juste et seulement vivre un peu au-delà de la marque du demi-siècle. Il a ajouté que, si George Burns avait « fait bien » qu'il pourrait avoir vécu à 120. À l'inverse, ceux qui « fait bien » et mourut à un âge relativement jeune seulement ont vécu à la quarantaine aurait pu ils vivent comme George Burns.

Il n'y a aucune raison de jamais se sentir coupable d'avoir été diagnostiqué avec et combats, cancer du sein... ne pas succomber, malgré une courageuse bataille. Je ne peux pas dire ça assez fort... Cependant, je dois également dire que, selon moi, c'est ma responsabilité de partager ce que j'ai appris que pourrait aider à diminuer votre - ou une famille chances du participant d'obtenir un diagnostic de cancer du sein.

Mon cœur désire il pour faire cette statistique tomber aussi bas que possible - alors... nous allons le faire !